lundi 12 octobre 2009

odalisque I

3 commentaires:

Cécile Delalandre a dit…

A chacun de vos mots j'y sens comme cartharsis...
aussi tjs bp de sensualité.
cette "femme de chambre" cette diane de la lune, ce charon épicier, ce père, et vos lunettes- tête.. tout cela raisonne *_*

Elvi54 a dit…

Me pregunto qué técnica usó Usted en ese desnudo: ¿tempera, quizás?

Manuel Montero a dit…

Merci, je fais du surréalisme flagrant dans ce qui dégoutait Dali qui était l'automatisme. Il me manque de franchir la marche de la paranoïa critique, ça s'installe peu à peu.

Hola, Elvi, es una base de latex primero y luego de gesso con indigo en polvo y luego un oleo de preparacion casera que ha necesitado màs tarde que le diese una mano de barniz holandés. Un cuadro que si fuera una mano tendria tantas lineas como una mano simiesca.