dimanche 15 octobre 2017

tauromaquia Goya Montero





Musique : Manuel Montero, traduction performative de soi et poèmes à Eve Livet

Manuel Montero, peintre et poète né en Andalousie en 1970, présente des dessins faits aux arènes de Las Ventas (Madrid) et un travail de palimpseste sur la série de gravures de Goya relatives à la tauromachie. Les gravures ont été retravaillées dans leur totalité sur un exemplaire de l'édition de Fraga Iribarne, à l'époque du tirage, Ministre du Tourisme du régime de Franco.

Montero a travaillé au pastel Sennelier "poudreux", en rajoutant souvent des effets propres à la scène et de nouvelles figures, sauf pour deux des gravures coloriées discrètement au crayon de couleur en souvenir de Pierre Klossowski dont les réflexions s'inséraient dans le motif du chasseur chassé et de la mort d'Actéon poursuivi par sa meute de chiens. En marge de l'estampe, des occasionnels collages d'enveloppes de sucre du Ritz et d'autres lieux de Madrid, ou un article d'un journal maoïste datant de la fin de la dictature. Dialectique entre l'Espagne "afrancesada" et l'Espagne dite atavique ou Negra.

Manuel Montero s'est toujours laissé guider par la lecture attentive des figures que Goya a mises en scène sans jamais altérer l'intention et l'idée originelle de son guide symbolique. Le travail pictural s'accompagne chez lui, comme chez Blake ou dans la gravure alchimique, d'écritures à mystères qui sont ses notations personnelles et ses aphorismes. Par l'apparition de symboles ou d'allusions, et sans peur de l'indiscrétion ou du scandale, Montero fait devenir chaque gravure sa propre faena, et son propre toreo, n'étant pas un artisan effacé ni un simple interprète, non plus

YOU CAN BUY ART PRINTS BY MANUEL MONTERO NOW ON THIS SITE LINK
https://www.saatchiart.com/account/pr...

Mon expo sur la tauromachie, rue du Pont Louis-Philippe, au siège du Parti Communiste, m'a valu, pour tout scandale et tout sulfureux, d'avoir une discussion avec une écolo anglaise, qui m'attribuait un penchant pour la cruauté, c'est mieux que rien.
Je lui ai parlé dans ma tauromachie intérieure du rôle de lien social du sacrifice, et que c'était parce qu'on mangeait comme ça le taureau que l'on ne mangeait pas les hommes, que la violence restait suspendue, comme dans le sacrifice d'Abraham.
Il était état aussi du fait qu'en Espagne c'était fréquent d'être végétarien chez les jeunes, même si en tant que modernes ils allaient aux corridas ou aux matanzas du porc dans les villages. Je voulais lui parler d'une amie à moi qui ne mangeait pas de viande mais ses propres poulets dont elle avait à peine une dizaine.
Faire devenir un projet de livre sur Dante, à mi-chemin, et sans le modifier, juste dans l'évolution du texte, un livre sur James Joyce, est quand-même une formule empruntée à la Métamorphose de Kafka...

lundi 3 juin 2013
EVE LIVET a réalisé un entretien audio avec moi à ce sujet, du CONTEMPORAIN, et j'espère qu'elle le rendra publique, malgré son perfectionnisme...
Que peux-je avancer ? Que je réalise des oeuvres dont il pourrait être dit cela : Cela revient à dire qu'il y aura toujours des textes, des ouvrages, méconnus. Et, avec eux, des pensées qui passeront à l'oubli sans pour autant le mériter aucunement.
Assumer cela, et chercher dans la folie à ne pas rendre plus grave la souffrance de celui qui souhaite une écoute, c'est la tâche de notre curiosité en tant que vertu, le désir de savoir dépourvu de mesquinerie, et pourvu d'un je-ne-sais-quoi chimérique. Alternance chez nous, donc, de fertilité et d'onanisme. Pas forcément différents des animaux, parce que la loi de ce bas-monde prévoit aussi la perversion, comme l'a observé froidement le Marquis de Sade.

(JE FAIS DES LIVRES D'ARTISTE SUR DES LIVRES D'ART OU SUR LA SICILE, L'ESPAGNE, MAIS VINTAGE. CE SONT DES JOURNAUX INTIMES, DES REPERTOIRES DE PORTRAITS, NUS SOUVENT, ET DES NOTATIONS SOUVENT THÉMATIQUEs)

lundi 2 octobre 2017

Día de Andalucía (4 de diciembre de 1977. La guerra. Tabletom).flv





recuerda Pueblo, la dictadura te mató una y otra vez, te puso mordazas, miserias, vergüenzas en el sur y en el norte, Catalunya y Andalucía (y todas partes) plantaron cara en la calle a la policía


lo que los cerdos propietarios del dinero y de la porra hagan a los catalanes nos lo hacen a todos

cerdos son y como cerdos terminarán


internacionalismo libertario, proletario y lumpen-proletario

malditos sean ellos, policías, y burgueses hijos de perra, eructos de farmaceuta


no nos estamos partiendo la cara por nada

no estamos entrando presos para corregir errores nuestros


dicho queda (set translator on FREE THE PRISONERS)

lundi 10 juillet 2017

first essential Montero





EN 22 PIECES YUTUB NÉOPAUVRE VIDÉO OU ZINÉMA

AYANT TRAIT À LA PEINTURE, LA CRITIQUE, LE COLLAGE, LA MISE EN MUSIQUE DE POÈMES, LA TRADUCTION PERFORMATIVE...

LE PLUS CUEILLI ET ABOUTI DE MANUEL MONTERO

ET BIENSÛR DES AMIS ET AMIES MUSICIENS, CAMÉRA, ACTEURS OU MODÈLES

(VEUILLEZ COMPULSER LES DIFFÉRENTES PRÉSENTATIONS DES 22 PIÈCES )

mardi 20 juin 2017

La Balade de Manuel Montero (encres)




French novel "Critique de Franz Bardon" (final chapter) read by author and painter Manuel Montero, Andalusian living and working in Paris. The video displays old inks of his atelier.


Please Contact the Artists


http://avantgardechaude.blogspot.fr

http://madamejeannebouvierdelamotheguyon.blogspot.fr/2016_12_01_archive.html




YOU CAN BUY ART PRINTS BY MANUEL MONTERO NOW ON THIS SITE LINK https://www.saatchiart.com/account/profile/963837


you can read the text slammed in the Fumanchu sound here https://es.scribd.com/document/345316941/Critique-de-Franz-Bardon

vendredi 2 juin 2017

Expo à Ighouraf



PLEASE MY FRIENDS

DONT FORGET MY EXPO ( ALTOGETHER AS SOME WORKS BY NAN WASH AND HER DAUGHTER ) IS STILL ON AT IGHOURAF,

AT THE CROSSING OF RUE BUZENVAL AND RUE DE VIGNOLES

NEXT TO MÉTRO AVRON OR BUZENVAL

AND MAYBE I SHALL FIND AN OIL TO SET WITH THE SERIES OF DRAWINGS AND INKS ON PAPER THAT ARE EXPOSED

MAYBE I WILL TURN TO MY CLASSICS ON HUGE BROWN PAPER

HOPE TO HAVE GOOD NEWS FROM YOU

dimanche 21 mai 2017

MERLIN & MORGANE STL & Manuel





Ajoutée le 18 mai 2017
Dans un quartier de Paris, du nom duquel je veux pas me souvenir, vivait un hidalgo... Non, ça c'est le Quixote et je veux présenter une variation non performative de cinéma vérité revenant sur le cycle de la Table Ronde et surtout le roman de Merlin, qui concerne le personnages que nous devenons sous le regard de la caméra

on peut considérer que c'est du trans-flamenco, se donnant toutes les licences, comme l'Heracles ibère

Estelle a posé pour cette vidéo et pour une autre à propos du Livre de Job
elle même est peintre et poète

SEE, read and listen to MORE ON THOSE LINKS



*