vendredi 25 septembre 2009

La trahison des arts

1)

L'année 1994 j'ai donné une conférence sur les implications mystiques dans la lecture de bandes dessinées, avec plein de diapos. Par la suite, au texte de la conférence j'ai ajouté, dans une publication universitaire, d'autres remarques sur la bande dessinée. C'est là que j'ai fait la remarque que pour la bande dessinée le fait de prendre le cinéma pour modèle était appelé à épuiser ses ressources. Comme corollaire je proposait une bande dessinée qui parte du théâtre comme modèle.

1)

El año 1994 di una conferencia sobre las implicaciones místicas en la lectura de cómics, con bastantes diapositivas. Más tarde, al texto de la conferencia añadí, en una publicación universitaria, otras observaciones sobre el cómic. Es allí donde hice el comentario por el cual, para el cómic, el hecho de tomar al cine como modelo estaba llamado a agotar sus recursos. Como corolario yo proponía un tipo de cómic que partiese del teatro como modelo.

2)

Je me suis levé du lit avec une autre remarque à faire. Grosso modo je présume que les films de l'époque classique ou dorée du cinéma, de... à..., ou disons presque tout le XXe siècle, sont construits selon le modèle du roman.

Aujourd'hui c'est différent. L'esthétique du vidéo-clip imprègne le cinéma, et il faudrait chercher d'où elle vient, cette pluie torrentielle d'images choc, ce besoin du bourdonnage, sinon de la conférence à diapos et de la came, toutes deux ensemble.

2)

Me he levantado de la cama con otra observación que hacer. Grosso modo presumo que las películas de la época clásica o dorada del cine, de... a..., o digamos casi todo el siglo XX, están construidas según el modelo de la novela.

Hoy es diferente. La estética del video-clip impregna el cine, y hay que buscar de dónde viene, esa lluvia torrencial de imágenes choc, esa necesidad del chucu-chucu, sino de la conferencia con diapositivas y del colocón, los dos juntos.

3)

Mais c'était la première idée horizontale et pas la seule. Je ne veux pas sauver le cinéma de la catastrophe, je me fiche de son manque d'idées, je m'intéresse à la peinture et, tout au plus, un peu à la littérature quelque peu polymorphe. Je sais que pour Le cuirassé Potemkine le modèle est le pamphlet, la harangue. L'idée suivante concernait mon approche de l'écriture poétique en langue française.

3)

Pero era la primera idea horizontal y no la única. No quiero salvar al cine de la catástrofe, me importa un pimiento su falta de ideas, yo me intereso por la pintura y a lo sumo un poco por la literatura algo polimorfa. Sé que para El acorazado Potemkin el modelo es el panfleto, la arenga. La idea siguiente concernía mi intento de escritura poética en lengua francesa.


4)

Laissez moi penser, je reviens...

4)

Déjenme pensar, ya vuelvo...

1 commentaire:

Chiqui a dit…

Bonito zapato. Manuel, conoces la obra de José (Pepe) Boada? Tenéis en común un je ne sais quoi.