vendredi 6 mars 2009

Vente aux enchères de photographies au profit du DAL



Eve Livet
Mauritanie, 1994

Droit au Logement organise pour la neuvième année consécutive une vente aux enchères de photographies et dessins de presse samedi 7 mars à partir de 14 heures au Centre culturel de la Clef, 21 rue de la clef, 75015 Paris.
Plus de 200 photographes et dessinateurs ont donné des oeuvres pour cette vente devenue traditionnelle.

Au milieu du solipsisme des voyeurs qui trône sur la photographie de journalisme, encore plus aujourd'hui où le caractère vocationnel s'estompe dans la profession et où la banalité fait concurrence, les photographes pudiques et justes comme Eve Livet deviennent rares. On voudrait trouver plus d'images d'elle, dès qu'on a eu la chance de parcourir ses paysages ou ses instantanés, bien ancrés dans le sillon non seulement de Cartier-Bresson, mais très particulièrement d'un photographe comme Josef Koudelka dont elle se réclame, par la façon de faire, en prise avec les gens, dans un suivi du réel qui comporte un engagement aussi bien politique que du domaine de l'émotion.

Ses photographies de Mauritanie annoncent le drame des migrations qui nous est contemporain.

2 commentaires:

Elvi54 a dit…

On a perdu pour l'eternité la "douce adolescence", l' innocence des temps, comme Evelyn Waugh dit: "When the going was good" Et, qu' est-ce qu'il reste? La douleur sur les yeux des gens photografiés par l'artiste.

guest a dit…

"les photographes pudiques et justes comme Eve Livet deviennent rares."

C'est normal, vu ce que la plupart des gens voient sur Internet.